mobile logo

L’Enquête

Questionnaire en ligne

Les gagnants de notre tirage au sort!

Félicitations à Luc, Donald, BenjaminRobert et Massimiliano, qui ont chacun gagné une carte-cadeau d’Archambault d’une valeur de 100$. Ils ont été choisis au hasard de la liste des répondants à l’Enquête qui ont participé à notre tirage au sort.

Qui a participé à l’Enquête ? : profil des répondants

Entre mai 2016 et janvier 2017, 1028 personnes ont répondu au moins partiellement à notre questionnaire en ligne, « MOBILISE! : l’Enquête », et 714 (70%) des répondants l’ont complété jusqu’à la fin. En moyenne, les participants ont pris 68 minutes pour répondre au questionnaire.

Quant à l’orientation sexuelle, la majorité des répondants (85,3%) s’identifie comme homosexuel ou gai, 8,6% comme bisexuel, 5,2% autrement (queer, bispirituel) et 0,9% comme hétérosexuel. En termes de statut sérologique, 10,3% des répondants ne connaissent pas leur statut VIH et 74,3% sont séronégatifs. Parmi le 15,4% des répondants qui sont séropositifs, 95,3% avaient une charge virale indétectable. En ce qui concerne l’identité de genre, 94,6% des répondants sont cisgenres, 2,6% sont transgenres et 2,7% sont queer. Comparativement aux personnes cisgenres et transgenres, ceux qui s’identifient comme queer sont plus susceptibles de ne pas connaitre leur statut VIH.

Les répondants sont âgés de 18 à 75 ans mais en général il s’agit d’un échantillon relativement jeune, l’âge moyen étant de 39,4 ans avec 47% des répondants ayant entre 25 et 34 ans. En général, un peu plus de la moitié des répondants (54,9%) disent ne pas être en relation, mais chez les participants de statut VIH inconnu cette proportion s’élève à 75,5%. En général, le niveau de scolarité et le revenu personnel annuel des répondants sont élevés : 30% disent gagner 60 000$ ou plus par année et plus de 50% ont un DEC ou un baccalauréat. Comparativement aux autres participants, les jeunes 18 – 24 ans (17,1% des répondants) et ceux ayant un revenu annuel de 20 000$ ou moins (20,8% des répondants) sont plus susceptibles de ne pas connaitre leur statut VIH. En ce qui concerne le lieu de naissance, 72,2% des participants sont nés au Québec, 7,6 % dans une autre province et 20,2% dans un autre pays. Le français est la langue maternelle de 81,5% des répondants, tandis que l’anglais et l’espagnol sont respectivement la langue maternelle de 8,8% et de 4,2% des répondants. En termes d’identité culturelle ou racialisée, 87,5% des participants s’identifie comme blanc ou caucasien, 5,1% comme latino, 2,3% comme arabe ou maghrébin et 1,4% comme noir.

1000 mercis !

Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de compléter le questionnaire. Merci également à tous ceux et celles qui nous ont aidé à rejoindre les hommes gais, bisexuels et trans de nos communautés afin que l’enquête soit un succès.

Le but du questionnaire est de dresser le portrait actuel de ce qui se passe à Montréal concernant l’utilisation de différentes stratégies pour réduire les risques de transmission du VIH et des ITSS ainsi que les expériences d’accès aux services de santé offerts aux hommes gais, bisexuels, queers ou ayant des relations sexuelles avec des hommes, qu’ils soient cis, trans, séropositifs ou séronégatifs.  Les réponses aux questionnaire seront utiles de plusieurs façons :

  • Les témoignages anonymes recueillis via le questionnaire serviront à appuyer des revendications visant à actualiser et à rendre plus accessible les services offerts aux hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes.
  • Les cliniques, les organismes ainsi que les autres fournisseurs de services auront l’heure juste concernant nos attentes et pourront ainsi mieux se coordonner et ajuster leurs services.
  • Les intervenant.e.s, les médecins, les infirmiers et infirmières pourront adapter leurs approches pour que leurs interventions répondent à nos besoins spécifiques en fonction de nos réalités.

Les résultats de la recherche nous aideront à élaborer des recommandations et à développer des plans d’action.